4,5 étoiles, N

Nébulosité croissante en fin de journée

Nébulosité croissante en fin de journée de Jacques Côté

Quatrième roman de Jacques Côté publié la première fois en 2000.

Été 1976, Sainte-Foy en banlieue de Québec, H repris de justice s’est fait renvoyer du garage où il travaillait dû à une maladresse insignifiante mais à ce point humiliante qu’il en perd les pédales. Il décide de se venger en tirant au hasard des automobilistes qui auront eu le malheur de croiser sa route, selon ce que lui dira la carte de Mille-Bornes. H a aussi promis de venger la mort de son frère et héros, Paul, mort à la suite d’une poursuite policière qui a mal tournée. Daniel Duval, enquêteur à la Sûreté du Québec, travail sur le cas avec son coéquipier, Louis Harel dit Le Gros, ils tentent désespérément d’arrêter le tireur fou afin d’éviter d’autres meurtres gratuits. Les 2 policiers ne connaissent pas la passion morbide de H pour la démolition automobile, ni sa ferme intention de se payer la peau d’un flic !

Première enquête de Daniel Duval et c’est un vrai plaisir de se plonger dans cette histoire. Ce roman policier possède une structure solide, des personnages crédibles, une série d’événements surprenants et un policier pris entre ses devoirs de justicier et de père. J.C. a aussi pris soin de retracer les chansons et les événements de l’époque, détails qui donnent de la crédibilité à l’histoire.

La note :  4,5 étoiles

Lecture terminée le 31 décembre 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s