3,5 étoiles, H

Hygiène de l’assassin

Hygiène de l’assassin d’Amélie Nothomb

Premier roman d’Amélie Nothomb publié initialement en 1992.


Le célèbre romancier Prétextat Tach, 83 ans, n’a plus que deux mois à vivre. C’est un homme obèse, misogyne et méchant qui n’a jamais accordé d’entrevue. Voilà donc une manne pour les journalistes lorsqu’il accorde des entretiens à quelques-uns d’entre eux. Lors des quatre premières entrevues, il parvient par son discourt truffé de mauvaise fois à désarçonner et à rendre malades les journalistes. Par contre, la cinquième a lu ses 22 romans (indigestes semble-t-il) et a peut-être percé son secret. Elle va tenter de vérifier sa thèse à coups d’insultes, de vérités, de bluffs et de manipulations. L’écrivain devra défendre sa position avec conviction : le meurtre est un acte altruiste qui relève de la générosité, tuer quelqu’un c’est pour son bien!

Cette histoire est très originale et j’ai bien aimé. C’est le duel entre l’écrivain odieux et la journaliste acide qui n’a pas froid aux yeux. Ce qui est remarquable, c’est la qualité des dialogues et la force des personnages. Dans ce huis-clos intense sont réunis le cynisme, l’ironie et l’humour mordant. Les dialogues sont d’une infinie richesse et les personnages principaux sont quasi-inoubliables. Malheureusement, l’absurde agressif et égocentrique vire à l’absurde sadique et maladif, ce qui m’a parfois mis mal à l’aise.

La note: 3,5 étoiles

Lecture terminée le 11 avril 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s