4,5 étoiles, R

Le rapport de Brodeck

Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

Huitième roman de Philippe Claudel publié initialement en 2007.

Après la seconde guerre mondiale, un étranger un peu bizarre vient s’installer dans un petit village perdu d’Europe centrale. Accueilli dans une certaine indifférence, cet homme si différent des villageois finit par les exaspérer. Un soir où les esprits sont échauffés, par l’alcool et l’effet de masse, l’assassinat collectif de l’étranger a lieu. Cet autre, ce « différent » qui a finit par leur devenir insupportable. Les villageois vont demander à Brodeck d’écrire un rapport sur cet événement et les causes qui les ont amenés à cet acte abominable. Le but de ce rapport est de disculper les hommes du village et de porter la faute sur l’étranger.

Un roman d’une profonde noirceur qui met à nu la lâcheté de l’âme humaine. Il nous décrit le glissement de l’humanité qui se produit quand la peur et l’effet du groupe diluent les consciences et échauffent les esprits. Brodeck nous raconte l’histoire du meurtre, les secrets de son village et son histoire avec un regard humain. Un roman construit de façon astucieuse, on navigue sans cesse d’un personnage à un autre, d’une époque à une autre. Sans que cela devienne confus, on devine par petites touches successives le passé et la face cachée des gens. Très bon roman qui se lit comme on écoute un grand-père nous raconté sa vie.

La note : 4,5 étoiles

Lecture terminée le 28 juin 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s