3,5 étoiles, T

Le treizième conte

Le treizième conte de Diane Setterfield

Premier roman de Diane Setterfield publié initialement en 2006 sous le titre The Thirteenth Tale.

Margaret tient avec son père une librairie spécialisée en livres anciens. Biographe amateur, elle reçoit une lettre de Vida Winter, romancière à succès, lui demandant d’écrire sa biographie. Tout au long de sa carrière, Vida n’a cessé de se créer des vies imaginaires afin de laisser planer le mystère sur son passé. Aujourd’hui, âgée et malade, elle souhaite enfin dire la vérité. Intriguée, Margaret accepte le contrat. Elle est séduite par Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits. Ses enquêtes réveilleront en elle des sentiments douloureux et similaires à ceux de Vida. Cette aventure l’obligera à démêler les mystères du passé afin qu’elles puissent toute deux se réconcilier avec leurs fantômes respectifs.

Roman inspiré de la littérature anglaise du 19e siècle tel que Jane Eyre et Les Hauts de Hurlevent qui y sont cités à plusieurs reprises. On retrouve une famille avec de lourds secrets, une demeure imposante et délabrée, des morts, des fantômes et des mystères. Les thèmes abordés sont intéressants surtout celui de la fratrie. On ne sait pas à quelle époque cela se passe, mais un esprit typiquement anglais transpire et c’est très plaisant. Par contre, le début est un peu laborieux et il y a quelques longueurs.

La note: 3,5 étoiles

Lecture terminée le 3 mai 2009

Publicités

1 réflexion au sujet de “Le treizième conte”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s