2,5 étoiles, L

Lames sœurs

Lames sœurs de Robert Malacci

Troisième roman de Robert Malacci publié initialement en 1997.

 

Depuis deux ans, à Montréal, quatre cadavres mutilés de jeunes femmes ont été retrouvés. Sur leur ventre, un mot y est écrit : le nom d’un des sept nains. Léo Lortie, patrouilleur du poste 33, veut coincer le psychopathe avant qu’il n’allonge encore son horrible série. Il décide donc de tendre un piège au meurtrier. Pour ce faire, il demande l’aide d’Elsa Castillo, enquêteur à la Sûreté du Québec et de Malacci, photographe qui travaille à Écho-Matin. Ensemble, ils vont tenter de provoquer le tueur en lui adressant des messages par le biais des petites annonces de quelques journaux. Évidemment, leur plan ne donnera pas les résultats escomptés et Malacci va se retrouver sur la corde raide…

L‘action ne manque pas, mais l’intrigue est tout simplement abracadabrante et peu réaliste. Un suspense qui réunit plusieurs éléments où règnent l’anarchie et le désordre le plus complet. L’écriture de Malacci est plutôt celle d’un scénariste, beaucoup de dialogues et peu de descriptions qui n’aident pas à établir l’atmosphère du roman. Mauvaise crédibilité des personnages, de l’intrigue et de la procédure policière, Malacci écrit sans recherche apparente et met en scène des personnages plutôt stéréotypés.

La note : 2,5 étoiles

Lecture terminée le 22 décembre 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s