4,5 étoiles, D

Dead zone

Dead zone de Stephen King

Huitième roman de Stephen King paru initialement en 1979.

John Smith est victime d’un accident de la route qui va le faire sombrer dans un coma qui durera cinq ans. Pendant cette période, Greg Stillson se forge une carrière en politique avec des moyens peu orthodoxes et la volonté d’appliquer un règne fasciste. À son réveil, John découvre qu’il est doté du don de voyance. En profitant d’une belle journée estivale parmi la foule venue entendre et voir Stillson, John a une vision apocalyptique de l’avenir. À partir de ce moment, une seule question l’obsède : peut-il empêcher sa vision de se réaliser ? Car sa vision est nette, Stillson sera président et déclanchera une guerre nucléaire.

Un bon livre de Stephen King, l’idée est originale et c’est bien écrit. Une plongée au coeur de l’Amérique à la rencontre de personnages très bien étudiés et attachants. Violence, ambition, pouvoir, perversité sont les fils directeurs du roman. King se révèle un observateur surprenant de la société américaine de l’époque Nixon-Carter. Il démontre aussi une belle maîtrise de la psychologie. Il nous fait partager le désespoir d’un homme ayant tout perdu : ses ambitions, son premier amour, son métier. De plus, il doit se recomposer une vie avec cette anormalité qu’est pour lui son don de voyance. La fin est vraiment très bien amenée et surprenante.

La note : 4,5 étoiles

Lecture terminée le 4 juin 2010

Publicités

1 thought on “Dead zone”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s