3 étoiles, F

Fillion et frères

Fillion et frères de François Gravel

Cinquième roman de François Gravel paru initialement en 2000.

Automne 1929, à New York c’est le crash boursier. À Montréal, dans le quartier Hochelaga, Étienne Fillion perd son emploi. Pendant que le père chôme, les quatre garçons de la famille voudront prendre la relève en créant Fillion et frères. Ils récupèreront du bois d’emballage au port et le vendront comme bois d’allumage. Quelques années plus tard et après bien des essais et erreurs, Fillion et frères voit officiellement le jour. Ils fondent le grand magasin de meubles de la famille canadienne-française qui aura son heure de gloire dans les années 1960. Fillion et frères est l’œuvre d’hommes qui travaillent dur et qui ne demandent rien.

Ce roman m’a déçu. Gravel nous présente qu’une infime partie de la vie des hommes qui ont créé l’entreprise familiale. Il nous offre un survol de cette famille de 1929 jusque dans les années 1970. Comme toile de fond : la crise, la deuxième guerre, la croissance folle des années 1950 et 1960, la montée du féminisme…Il nous raconte que succinctement la création de l’entreprise familiale et les déboires personnels des frères Fillion. Gravel n’a pas su me rendre ces hommes sympathiques et attachants, ni les autres membres de la grande famille Fillion d’ailleurs, dommage.

La note : 3 étoiles

Lecture terminée le 13 septembre 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s