3 étoiles, M

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran d’Éric-Emmanuel Schmitt

Troisième volet du Cycle de l’Invisible d’Éric-Emmanuel Schmitt paru initialement en 2001.

Moïse a 11 ans et habite avec son père. Cet homme taciturne et renfermé ne se soucie guère de lui. Un beau jour, Moïse se retrouve livré à lui-même car son père est parti en l’abandonnant. Qu’à cela ne tienne, Momo fera comme si rien ne s’était passé. Mais, c’est sans compté sur la perspicacité de M. Ibrahim, l’épicier. L’homme est un sage et un humaniste, un de ceux qui voient le divin en chaque être. M. Ibrahim et Momo se liront d’amitié. Celle-ci prendra rapidement les traits d’une relation filiale et l’empreinte qu’il mettra sur la vie de Momo sera indélébile.

Schmitt a fait une fois de plus un beau livre, simple et généreux avec des personnages attachants. Il montre une fois encore un point de vue mettant en valeur la tolérance, l’amitié et l’espérance. M. Ibrahim est un condensé de sagesse, de tendresse et de compréhension. Momo est criant de vérité et bouleversant. Ce duo dont a priori tout oppose (l’âge, la religion, le caractère) donne une réelle leçon de vie. Ce livre est tendre mais trop simple. Parce que Schmitt s’est laissé aller à trop de facilité, de stéréotypes et de bons sentiments dans un ouvrage trop court qui tient plus de la nouvelle que du roman.

La note : 3 étoiles

Lecture terminée le 19 septembre 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s