4,5 étoiles, S

Sous les traits du mensonge

Sous le trait du mensonge d’Iris Johansen

Editions Belfond ~ Publié en 2000 ~ 299 pages

Roman d’Iris Johansen paru initialement en 1998 sous le titre « The Face of Deception ».

Il y a quelques années, Eve a subi une effroyable épreuve. Un tueur en série a enlevé et tué sa fille Bonnie. La Justice a exécuté le tueur sans qu’il révèle où il avait enterré le corps de la fillette. Pour survivre, Eve se consacre entièrement à son travail. À partir d’un crâne d’enfant, non identifié, elle reconstitue le visage afin d’aider à l’identification. Elle préfère se consacrer aux enfants plutôt qu’aux adultes, une façon pour elle de nourrir son espoir qu’un jour la dépouille de Bonnie sera retrouvée. Un jour, elle reçoit la visite de John Logan, patron d’un puissant groupe informatique. Il a besoin de ses talents de sculpteur légiste. Il lui demande de reconstituer le visage d’un crâne qu’il a acheté d’un croque-mort mafieux. Mais qui est cet individu dont la tentative d’identification a des répercutions jusqu’à la Maison-Blanche ? À cause de ce mystérieux crâne, elle sera entraînée dans une course contre la montre pour sauver sa vie.

Ce polar se lit très facilement et est une lecture simple et divertissante. Les personnages sont bien présentés avec assez de finesse et de détails pour qu’ils soient crédibles. Bien que l’héroïne soit une femme blessée, elle ne se laisse pas abattre. De plus, elle est très combative ce qui la rend très attachante. L’intrigue est bien menée et il n’y a pas d’erreur de vraisemblance frappante. Le suspens nous tient en haleine jusqu’à la fin avec quelques bons rebondissements. De plus, les références historiques sont originales et bien utilisées. Un seul bémol, ce roman a été écrit en 1998 et les techniques et la technologie utilisées sont franchement désuètes. Un thriller prenant avec de l’action à chaque page. Un livre que je recommande.

La note : 4,5 étoiles

Lecture terminée le 16 novembre 2011

Ving-et-unième lecture de mon défi 26 livres – 26 auteurs édition 2011

La littérature dans ce roman :

  • « Du sang ! Il y avait du sang partout ! Sur les murs. Sur les étagères. Sur son bureau. La bibliothèque avait été renversée, les livres déchirés, le canapé retourné, les encadrements des photos brisés. » Page 40
  • « Il ne restait pas grand-chose à sauver, en vérité. Les livres avaient été déchirés, le sablier que lui avait offert sa mère était brisé, la colonne du piédestal cassée en deux et …
    Li piédestal. Mandy. » Page 47
  • « Eve regardait d’un œil désabusé ce déploiement de facilités qu’offrait l’argent, et elle s’attendait que le chauffeur surgisse avec l’empressement obséquieux d’un personnage de Wodehouse. » Page 58
  • « – Barrett House ? On se croirait dans un roman de Dickens. » Page 58
  • « Quelques minutes plus tard, elle entrait dans la bibliothèque. Refermant la porte sans bruit, elle fit de la lumière et s’approcha du bureau de Logan. Il n’y avait que des papiers et des carnets d’adresse dans le tiroir de droite. Celui de gauche contenait des livres. Elle les sortit et les posa devant elle.
    Se trouvaient là le rapport de la commission Warren, l’ouvrage de Crenshaw sur l’autopsie de Kennedy et un bouquin aux pages écornées intitulé La Conspiration Kennedy : questions et réponses. » Page 82
  • « – Je ne manquerais ça pour rien au monde. Ça fait une éternité que je n’ai pas joué les fossoyeurs, et ce n’est pas n’importe quel crâne. Il eut un clin d’œil. « Hélas ! pauvre Yorick, je le connaissais, Horatio. »
    Elle sourit. « Voilà une citation appropriée, parce qu’il y a plus de chances que ce crâne appartienne au Yorick de Shakespeare qu’à Kennedy. » » Page 95
  • « Tout cela lui paraissait tellement idiot. Il n’y avait probablement rien d’enterré, et ils se comportaient comme des personnages sortis d’un roman de Stephen King. » Page 97
  • « – Et je devrais vous croire? Vous n’avez fait que ça : mentir. Vous n’avez pas envisagé une seule fois que ce puisse être Kennedy. Don Dieu ! nous avez même simulé votre prétendu intérêt pour lui, glissé ces bouquins dans votre bureau pour m’appâter. » Page 126
  • « – Vous avez vu les cassettes. Il pétille et adore son rôle, répondit Logan. Imaginez que vous ayez passé votre vie à faire tapisserie et que, soudain, on vous offre l’opportunité d’être l’homme le plus puissant du monde. Tous s’inclinent devant vous, tous vous écoutent. C’est Cendrillon en pantalon, et Lisa Chadbourne lui a remis la pantoufle de vair.
    – Une Cendrillon fantoche, commenta Eve. » Page 139
  • « Essaie d’en profiter. Tu as de la lecture ?
    – Margaret a apporté quelques romans policiers, mais tu sais que je lis peu. Enfin, il y a un grand téléviseur. » Page 183
  • « – Oh ! Gary n’est pas un intellectuel ! Je crois plutôt qu’il se prend pour Eliot Ness ou Lancelot. » Page 192
  • « Elle le regarda se diriger vers la maison. Il allait d’un pas alerte, vigoureux et plein de jeunesse. Elle pensa à Ivanhoé s’apprêtant à affronter le Chevalier Noir. » Page 211
  • « Seigneur ! Un nouvel Ivanhoé ! Elle n’aurait jamais pensé cela de Logan avant d’apprendre le drame qu’il avait vécu auprès de sa femme. » Page 213
  • « Vous avez lu Les Misérables ? s’informa-t-il.
    – Oui, et j’imagine très bien Joe volant du pain pour le donner à un enfant affamé. » Page 240
  • « – Ah ! voilà qui est mieux ! Kessler glissa l’enveloppe dans la poche intérieure de sa veste. « Je m’en contenterai, jusqu’à ce que je touche une avance sur mon futur best-seller. » Page 246
  • « – Le problème, c’est que je ne me souviens pas d’avoir jamais fait ce genre de rêve. J’ai toujours pensé que ce n’étaient que des contes de fées sans saveur pour enfants des beaux quartiers. » Page 296
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s