4 étoiles, D, M

Demain j’arrête !

Demain j’arrête ! de Gille Legardinier

Éditions France Loisirs (Piment); Publié en 2012; 375 pages

Trente-troisième roman de Gilles Legardinier publié initialement en 2011.

Demain j'arrête

Julie est une jeune célibataire de 28 ans qui vit seule en appartement. Elle accumule les gaffes et les bêtises que ce soit à son travail ou dans sa vie sentimentale. Par amour pour un chanteur de pomme fainéant, elle a abandonné ses études et commencé à travailler. Depuis, elle n’est pas vraiment heureuse. Un beau jour, elle remarque qu’il y a un nouveau locataire dans son immeuble. Intriguée, elle cherche son nom sur les boîtes aux lettres, il s’agit de Ricardo Patatras. Une seule chose motivera Julie à partir de ce moment : découvrir qui se cache derrière un nom aussi bizarre. Poussée par une inventivité débridée Julie va prendre des initiatives toujours plus délirantes les unes que les autres pour atteindre son but. Elle ira jusqu’à rentrer sa main dans la boîte aux lettres de Ric pour espionner son courrier, mais elle y restera coincée. Jusqu’où ira-t-elle pour approcher cet homme mystérieux dont elle veut désormais percer le secret ?

Un roman simple et léger qui a des accents de Chick-lit. L’histoire n’est pas très originale mais les personnages sont attachants et familiers. Le texte est plein d’humour et les instants cocasses dans lesquels se plonge Julie sont savoureux. Bien malgré nous, on se prend au jeu en voulant savoir quel supposé secret peut bien cacher le mystérieux Ric. C’est de la pure littérature détente. Les personnages principaux et secondaires bien qu’attachants sont un tantinet caricaturaux mais ils n’en sont que plus amusants. Parallèlement à l’histoire de Julie, on suit avec joie la vie des gens de son petit quartier. Ces personnages donnent de la profondeur au récit. Malheureusement dans ce texte, il y a quelques longueurs surtout vers la fin. Pour cette première incursion dans ce style de littérature, Legardinier nous a élaboré une jolie histoire très sympathique mais sans plus.

La note : 4 étoiles

Lecture terminée le 10 mars 2013

Lecture de mon Baby Challenge 2013Contemporain

Baby challenge contemporain

La littérature dans ce roman :

  • « J’ai été malade comme une bête. Pendant trois jours, j’ai vécu exclusivement dans les toilettes. À la fin, j’en étais à lire l’annuaire. » Page 22
  • « Pour la deuxième soirée consécutive, je suis rentrée en courant, j’ai vérifié qu’il y avait du courrier dans sa boîte aux lettres. J’ai même perfectionné la technique. Je soulève le volet de la fente et j’éclaire avec une petite lampe électrique pour bien vérifier que ce ne sont pas les mêmes lettres que la veille. Une vraie folle ! Si Hitchcock m’avait connue, il aurait fait de moi son plus grand film. » Pages 32 et 33
  • « Qu’est-ce que Ric va déduire de moi en découvrant mon intérieur ? Je mets les CD de jazz en évidence et je planque ceux d’Abba. Je vire le programme télé et je pose Les raisins de la colère à la place. » Page 65
  • « J’ai dégagé tous les bouquins qui parlent de maigrir mais pas ceux de cuisine. Maman dit que les hommes apprécient les femmes qui cuisinent. » Page 65
  • « – Comment ça, il se prend pour un ninja? Demande Florence.
    – Il collectionne les livres, les sabres, tout ce qu’il peut trouver, Il s’est même fabriqué des mizu gumo, des chaussures flottantes munies de sacs gonflés qui permettent de se tenir debout sur l’eau pour espionner. Dans l’appart, il se balade en costume traditionnel avec sa cagoule et il pousse des petits cris. Il a accroché des cibles un peu partout et il jette des shurikens dessus sans prévenir… » Pages 88 et 89
  • « Je feuillette un livre de recettes « Spécial quiches et tartes » – oui, j’en suis là – eh bien dans « quiches » il y a un « c » comme dans Ric. » Page 94
  • « En fait, non, je sais : pour ma boîte aux lettres, il a fait une réplique exacte de la porte du coffre-fort du capitaine Nemo dans le Nautilus. Je m’approche mi-fascinée, mi-terrifiée. Un beau cerclage de cuivre, des gros rivets, du métal épais, une jolie patine. Tout est parfaitement ajusté, poli. » Page 102
  • « Autre grande résolution : je vais cuisiner. J’ai d’ailleurs ressorti tous les livres que maman m’a offerts et je vais tester des recettes. Il faudra que je m’en achète des plus adaptés parce que je ne me vois pas servir de la blanquette au jus de truffe ou des potées avec du cassoulet en plein mois d’août. » Page 107
  • « Pour moi, la libraire, c’était une femme cultivée, discrète, qui ne vous conseille pas sauf si vous le lui demandez. Je l’ai vue s’enthousiasmer aussi bien sur des auteurs du théâtre classique que sur des livres de cuisine. » Page 210
  • « Elle s’appelle Mme Baumann et je me souviens que c’est l’une des premières personnes qui n’ait vraiment impressionnée. J’étais alors en 5e; j’étais venue à sa librairie pour acheter Britannicus de Racine que l’on allait étudier au collège. Je n’en avais pas du tout envie. Devant mon air renfrogné, elle m’a ouvert le livre et lu quelques répliques. Au milieu de ses piles de bouquins, elle a joué comme une tragédienne. C’était drôle, mystérieux. En quelques citations, elle m’a donné envie de découvrir le texte. » Page 211
  • « Je suis assez lucide pour savoir qu’au sujet de Ric, j’ai abdiqué toute objectivité. Je veux seulement savoir s’i lest un monstre dans un costume de prince charmant, ou l’homme que j’espère. » Page 292
  • « Steve progresse vite en français. Xavier lui a appris pas mal d’insultes et de gros mots. Pour le reste, il travaille avec des livres et regarde la télévision. » Page 306
  • « Ils m’ont aussi fait souffler les bougies de mon gâteau et j’ai reçu des cadeaux. De la part de Xavier : un superbe presse-papiers fait de métaux mélangés en volutes qu’il a lui-même fabriqué. Sarah et Steve : un gros livre sur les plus beaux voyages à faire à travers le monde. » Pages 307 et 308
  • « Il ne peut pas faire autrement que de m’aimer et nous vivons heureux comme Blanche Neige et son prince, sans les nains. » Page 337
Publicités

2 thoughts on “Demain j’arrête !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s