2,5 étoiles, D

Danse macabre

Danse macabre de Stephen King

Premier recueil de nouvelles de Stephen King paru initialement en 1978 sous le titre « Night Shift ».

Ce livre comprend vingt nouvelles. Il y a des monstres sortis d’un sous-sol, d’un placard, d’un champ de maïs ou d’une église et aussi des machines autonomes, des jouets vivants, des fantômes…

Un recueil de nouvelles c’est souvent inégal avec des histoires plus fascinantes que d’autres. Ce recueil ne fait pas exception. Pour ma part, trois nouvelles valent le détour : « Le dernier barreau de l’échelle » qui est une nouvelle psychologique; « La corniche » qui est de la torture pure et simple et « Le croque-mitaine » qui nous fait revivre les peurs de notre enfance. Bien qu’inégale cette oeuvre se lit facilement. On y retrouve de la peur, de l’épouvante, du suspense … Pas vraiment le temps de s’ennuyer à travers ces courtes histoires.

La corniche : Un truand propose un pari à l’amant de sa femme : s’il parvient à faire le tour extérieur de son appartement par l’étroite corniche située à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, il le laissera partir avec sa femme.

Le dernier barreau de l’échelle : Un homme dont la soeur vient de se suicider se remémore des souvenirs d’enfance avec elle.

Le Croque-mitaine : Un homme dont les trois enfants ont tous été tués raconte son histoire à un psychologue.

La note : 2,5 étoiles

Lecture terminée le 17 octobre 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s